Connaissez-vous le montant de votre reste à vivre ?

Pour présenter un dossier de crédit, les institutions bancaires évaluent le taux d’endettement de l’emprunteur. Cela correspond à sa capacité d’emprunt maximale. C’est le montant restant après retranchement du taux d’endettement. Voici comment connaître le montant de votre reste à vivre.

Formule pour connaître le montant de son reste à vivre

Pour connaître le montant de votre reste à vivre, vous devez suivre cette formule : reste à vivre = revenus récurrents — dépenses contraintes. En utilisant ces données, vous obtiendrez le résultat correspondant.

A lire aussi : Crédit logement : Fonctionnement de cette garantie

Ce sont les sommes disponibles pour faire face à vos charges courantes après remboursement de vos prêts. Le reste à vivre est le minimum légal nécessaire pour gérer les dépenses du quotidien, à savoir :

  • payer la nourriture,
  • l’habillement,
  • les loisirs, etc.

Les établissements prêteurs évaluent ce taux pour s’assurer que la personne sera en mesure de rembourser son crédit.  D’ailleurs, c’est à partir du reste à vivre que la banque accordera un crédit pouvant dépasser le taux d’endettement maximal qui est de 33 %. Le reste à vivre n’est pas soumis à un taux de référence. Puisqu’il dépend du niveau de revenu de chaque personne.

A lire aussi : Quelle banque accorde encore des crédits immobiliers sans apport ?

Tenir compte de la taille de la famille pour connaître le reste à vivre

le montant de son reste à vivre

Dans le cas d’une famille, pour connaître le reste à vivre, vous devez d’abord additionner tous les revenus du foyer. Ensuite, faites l’addition de toutes les charges du ménage, puis soustrayez les charges aux revenus du foyer. Le résultat que vous allez trouver, divisez-le par le nombre de personnes vivant dans le foyer. Cela vous donnera le reste à vivre pour la famille.

Le reste à vivre n’est correct dans ce cas que lorsqu’il atteint au moins 400 euros par personne vivant dans un foyer. Cela détermine la possibilité pour votre ménage d’emprunter ou pas.

Connaître le montant de votre reste à vivre : quelques éléments supplémentaires

Plusieurs situations nécessitent de connaître votre reste à vivre. Il peut s’agir de la demande d’un crédit immobilier. Dans ce cas, la banque ne vous accordera de prêt que si vous disposez de ressources suffisantes.

Le calcul de reste à vivre doit se faire en situation d’endettement ou de pension à étudier. Les calculs de pensions alimentaires dans le cadre d’un divorce par exemple, exigent de connaître le reste à vivre. C’est aussi le cas pour les budgets mensuels pour les majeurs protégés.

Selon le cas, le calcul de votre reste à vivre peut varier. Vous devez donc faire attention à tout ce qui vous amène à dépenser de l’argent pour obtenir un bon résultat. Si vous ne pouvez pas calculer votre reste à vivre, demande de l’aide à votre banquier ou à une tierce personne qui s’y connaît.